Production         Intention         Amin Maalouf         Equipe         Photos / vidéo         Presse


texte et mise en scène Grégoire Cuvier

d'après l'oeuvre d'Amin Maalouf "Les échelles du Levant"

© Éditions Bernard Grasset 

 

assistanat mise en scène Jehanne Flavenot

 

scénographie Grégoire Faucheux

assistante scénographie Caroline Forveille

 

création lumière Nicolas Roger

 

création costumes Camille Pénager

 

coiffure et maquilllage Catherine Saint-Sever

 

régie générale Philippe André

 

 

avec Christine Braconnier, Jean-Marc Charrier, Christophe Chêne-Cailleteau, Olivier Cherki, Audrey Louis, Yvon Martin et Stéphane Temkine

 

acteurs


Ossyane

Né et élevé à Paris, Olivier Cherki est devenu acteur après de longues et déprimantes études en science politique. Le théâtre est pour lui l'endroit où peuvent se mêler harmonieusement acte poétique et acte politique. Il défend des textes classiques et contemporains depuis plusieurs années, notamment sous la direction de Marie-Claude Morland (Théâtre de Trèfle, Poitiers) et de Mohamed Guellati (« La Grave et Burlesque Equipée du Cycliste », Besançon). Il a également collaboré avec Anton Kousnetzov et Jean-Louis Hourdin. Ces dernières années plusieurs projets l'ont conduit à travailler à l'étranger (Bénin, Togo, Burkina Faso, Palestine). En 2010, il participa au Festival d'arts numériques Via à Mons (Belgique) et incarna Tybald dans "Roméo et Juliette" au Festival international de Naples (spectacle en italien). Fondateur de la compagnie Ali Simple, il travaille actuellement sur la production d'un spectacle solo "Allah, superstar", adaptation du roman éponyme de l'écrivain algérien Y.B. Chanteur, mais également musicien, il pratique depuis longtemps la basse électrique et joue aussi occasionnellement du trombone, du tuba et un peu de piano. Sa rencontre avec le Théâtre de Chair s'est faite en juillet 2008 autour du premier workshop "Pirates !".


Le Père, Salem

Jean-Marc Charrier se forme aux cours Florent pendant trois ans avant de jouer dans « Cellule 118 » d'Alphonse Boudard, mis en scène par Raymond Acquaviva. Il rencontre ensuite Philippe Awat avec qui il travaille sur ses trois dernières mises en scène : « Le songe d'une nuit d'été » de Shakespeare, « Têtes rondes têtes pointues » de Bertolt Brecht et dernièrement « Pantagleize » de Ghelderode.
Il joue dans « PéNITENTES » sous la direction de Grégoire Cuvier et participe avec lui depuis juillet 2008 aux workshops « Pirates ! ».


Noubar, Lobbo

Christophe Chêne-Cailleteau se forme au théâtre à travers le répertoire classique et l'improvisation avec Jean-Claude Montheil qui le mettra en scène dans « Histoires minimales » de Javier Toméo, « Le bourgeois gentilhomme » de Molière, un spectacle à partir des « Contes fantastiques de Maupassant » ainsi que dans des cabarets d'improvisation.
Il développe un travail sur le burlesque auprès de Norbert Aboudarham qui le fait jouer dans sa trilogie animalière et scientifique : « Le chat de Shcrödinger », « Les pigeons de Penzias et Wilson » et « Les pouces du panda ».
Il aborde la danse-théâtre avec Patrice Bigel (Compagnie la Rumeur) à travers trois créations : « Biographie : un jeu » de Max Frisch, « Push Up » de Roland Schimmelpfennig et dernièrement « Nature morte dans un fossé » de Fausto Paravidino, joué à Paris et au festival international de Florence Intercity.
Il participe depuis 2006 avec le Théâtre de chair à plusieurs workshops sur le jeu masqué, « CHANTIER » et plus récemment « Pirates ! ».


Bertand

Ancien étudiant de l’école Le petit soleil à Paris, Yvon Martin fait ses débuts au théâtre en 1999 dans Lucrèce Borgia de Victor Hugo à la Scène Nationale de Poitiers. Très vite, il enchaîne les rencontres au théâtre et au cinéma. Il collabore avec Marie-Claude Morland (Jour de fête d’Yves Reynaud, Ce soir on improvise de Pirandello) et remporte des prix d’interprétation au cinéma en 2006 pour Tue l’amour de Philippe Lioret. Il apparaît également au théâtre à l’affiche de Toctoc au Palais Royal et au cinéma des Fautes d’orthographe de Jean-Jacques Zilbermann, de Patiente 69 de Benes et Mauduit et de Nos jours heureux de Tolédano et Nakache. Il est cette année au théâtre dans J’me sens pas belle de Bernard Jeanjean et au cinéma dans ?Dondé està Kim Basinger? d’Edouard Deluc (Grand prix à Clermont, nominé au Césars).


Iffet (soeur), Danièle

Christine Braconnier a suivi les cours du Conservatoire National de région de Montpellier (1995/1998), puis monte à Paris, rencontre un auteur, Christophe Pagnon, qui lui écrit des textes qu'elle joue dans les bistrots de France... puis elle rencontre en 2002 Philippe Adrien avec qui elle fait 3 créations dont la dernière, Andromaque, où elle interprète Hermione. Elle travaille aussi au Théâtre National de Bordeaux avec Yvan Blanloeil, puis à Fontainebleau avec le théâtre du Barouf.


Clara, Iffet (mère), Nadia

Amoureuse des univers oniriques et décalés, le théâtre est pour Audrey Louis un moyen d'interroger l'Homme dans tout ce qu'il a de plus singulier et atypique. Elle crée en 2008 « Aie ! Petites bizarreries! », pièce écrite pour des adolescents sur l'Homme et ses manies les plus fantasques et tragiques à la fois.
Sa rencontre avec le Théâtre de chair la mène vers un théâtre du corps où l'humain est au cœur de la réflexion artistique. Après « Pénitentes » elle poursuit son travail auprès de Grégoire en l'assistant autour des workshops « Pirates ! ».


Stefan, Docteur Dawwab et Docteur Ketabdar

Stéphane Temkine aborde le théâtre dans le milieu universitaire et participe à divers festivals en région parisienne et en province. Puis il suit les cours de Francis Azéma à Toulouse, ainsi que ceux de Jean-Paul Schneider et Nicolas Bataille à Paris. Il joue notamment sous la direction de Véronique Mounib dans "La Demande d'Emploi" de Michel Vinaver ; de Frédéric Jacquot dans "La Valse Du Hasard" de Victor Haïm et d'Erick Vayn dans "Le Menteur" de Corneille. Il participe régulièrement à des stages au Théâtre du Voyageur sous la direction de Chantal Mélior. Passionné de musique, il joue de la batterie dans des formations de jazz


mise en scène


adaptation et mise en scène

Acteur de formation, Grégoire Cuvier développe depuis quelques années une recherche personnelle sur le jeu masqué, qu'il aborde comme une recherche fondamentale sur le travail de l'acteur.
Dans le cadre de cette recherche il développe un training inspiré par divers pédagogues rencontrés au cours de sa formation et réinvestit des propositions empruntées à différentes disciplines (contact improvisation, mouvement authentique, mouvement impersonnel, danse Butô... ) pour interroger et enrichir son approche du jeu.

Grégoire rencontre et travaille, à travers stages et/ou créations, avec Nicolas Cantin, Tapa Sudana, Claire Dancoisne, Valery Rybakov, Philippe Hottier, Christian Gangneron, Philippe Ferran ou bien encore Galin Stoev.

Il monte en 2005 le Théâtre de chair pour y poursuivre sa recherche à travers créations et temps de travail en laboratoire.


assistanat mise en scène

Découvrant le théâtre avec la compagnie Médiane de Strasbourg (théâtre d’objet), qu’elle suit notamment au Danemark (Le vertige des hirondelles, spectacle pour cerfs-volants, percussions et voix), Jehanne Flavenot se forme au Cours Florent puis au conservatoire du 5ème arrondissement de Paris avec Bruno Wacrenier (tout en suivant des études de Langues Etrangères Appliquées). A sa sortie, elle travaille sous la direction de Grégory Benoit (La Mouette d’Anton Tchekhov, Et le Ciel m’aimera… de Justine Martini, Le baiser de la veuve d’Israël Horovitz), qu’elle assiste sur sa première mise en scène. Elle participe à des fictions radiophoniques (France Culture), prête sa voix pour le doublage de commentaires et est répétitrice pour différents comédiens. Elle découvre la danse contemporaine (stages RIDC, Cie Arcane, Cie H.Diasnas), pratique la tai-ji et le qi-gong ainsi que le piano.


scénographie

Après des études à l'Ecole nationale supérieure d'architecture de Paris la Villette, Grégoire Faucheux se forme à la scénographie à l'Ecole nationale supérieure des arts et techniques du théâtre où il collabore avec, entre autres metteurs en scène, Joël Jouanneau, Michel Raskine, Christian Schiaretti. Dès son diplôme obtenu, il signe la scénographie de Pantagleize mis en scène par Philippe Awat, collabore régulièrement avec la metteur en scène Anne-Margrit Leclerc ou le chorégraphe Eric Minh Cuong Castaing. Dernièrement, il travaille sur L'enfer de Marion Aubert, commande de Label brut. Prochainement, il collabore avec Fabrice Dauby sur Avril 08, conte moderne au Théâtre de la tempête.